Comment entretenir son scooter sous-marin ?

La question n’est pas de savoir si votre scooter va tomber en panne, mais surtout s’il sera réparable, quand et dans quelles conditions.

Les scooters sous-marins sont des appareils sous-marins à hélice et batterie, comme tous les produit marins (bateaux, jet-ski…) ils sont soumis à un environnement marin très agressif et corrosif. Un soin particulier doit leur être apporté si vous souhaitez les conserver longtemps.

Il est très fortement conseillé de lire attentivement la notice et les indications d’entretien qui y figurent pour votre sécurité et pour la durée de vie du produit.

La batterie peut être un élément dangereux qui doit être manipulé avec attention (c’est le cas de toutes les batteries de tous types d’appareils). Elles ne supportent pas la chaleur, le froid et le fait de rester déchargée longtemps. Les batteries sont dangereuses si elles sont en surcharge et si vous utilisez un mauvais chargeur. Elles ne doivent pas être stockées vides et ne doivent pas être chargées en cas de chaleur. Il faut impérativement les stocker et charger dans un endroit frais et bien ventilé.

Une batterie qui passe l’hiver sans avoir été rechargée risque de ne pas être prise sous garantie, c’est pour cela qu’elles ne sont généralement pas garanties plus de 6 mois par le vendeur. Si il s’agit d’une batterie au Lithium, son coût de remplacement peut être assez élevé (jusqu’à un tiers du prix de l’appareil).

Les propulseurs sous-marins sont des appareils étanches. Leur étanchéité doit être vérifiée (contrôle et nettoyage des joints le cas échéant) conformément aux instructions de la notice. Si la batterie est dans un compartiment étanche, ne la laissez pas à l’intérieur, mais sortez-la toujours de l’appareil. En effet, les batteries peuvent produire du gaz lors de la charge ou après la charge, si cela se produit dans un compartiment étanche cela peut être dangereux (risque de surpression).

Une batterie qui se dégrade doit être remplacée par une batterie d’origine et recyclée, ne la gardez pas et ne la jetez pas dans une poubelle ou dans la nature, c’est dangereux et polluant. Vous pouvez la ramener chez votre revendeur qui la recyclera.

Si vous utilisez un propulseur sous-marin en eau de mer, le rinçage à l’eau douce est primordial. Il doit être effectué minutieusement après utilisation et le propulseur doit être séché à l’air libre.

Vous pouvez soit utiliser un jet d’eau, soit laissé tremper le propulseur quelques minutes dans une bassine d’eau. Vérifiez toujours qu’il ne reste pas de sel ou de sable.

Le sable est aussi l’ennemi du matériel sous-marin. Ne pas faire fonctionner le propulseur dans un mélange d’eau et de sable ou d’eau peu profonde (minimum 50cm), l’hélice ne le supporte pas car le joint de l’arbre va se dégrader et le moteur va forcer.

Généralement, les hélices de tous types d’engins marins (bateau, jet ski…) ne supportent pas les débris, évitez donc de prendre dans l’hélice tout corps étranger (bâton, sangle, cordons, pierres, graviers, algues…) et veillez à bien attacher les cheveux longs, pour ne pas qu’ils soient pris dans l’hélice.

Pour la sécurité, la plupart des propulseurs sous-marins obligent l’utilisateur à garder les 2 mains sur l’appareil pour pouvoir démarrer. Dans de rares exceptions, certains produit démarrent avec une seule manette. Il faut donc veiller à ne pas entrer en contact avec l’hélice ou la zone d’aspiration de l’eau.

Produit ajouté au comparateur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et conserver l'état de votre panier. En savoir plus.